UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Jérôme Duprez, Président du Conseil d'Administration du Cetim

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Jérôme Duprez est élu Président du Conseil d'Administration du Cetim.

Le conseil d'administration du Cetim, institut technologique labellisé Carnot, a élu Jérôme Duprez en tant que nouveau Président, ce jeudi 19 décembre 2019. Il succède à Emmanuel Vielliard qui assurait la présidence depuis 2013.

Diplômé ingénieur à l'ESME Sudria et gestionnaire des entreprises à l'IAE, Jérôme Duprez, 63 ans, est actuellement Président de la SFCD, actionnaire de référence du groupe Moret Industries qui rassemble aujourd'hui 11 filiales pour un effectif de 800 personnes.

Jérôme Duprez débute sa carrière en 1982 à la CSEE dans sa division aéronautique. Il rejoint le groupe familial Moret Industries en 1987 comme ingénieur qualité avant de prendre rapidement la direction de la société Belge Deplechin racheté en 1989.

Il réalise ensuite de nombreuses acquisitions de PME en France et à l'étranger et crée des filiales dans une dizaine de pays plaçant ainsi le groupe Moret comme un acteur mondial majeur dans l'agro-industrie de première et de deuxième transformation. Il quitte la présidence du Groupe en 2017 après avoir fait évoluer l'activité de 15M€ en 1987 à 280 M€ en 2016 dont 85 % à l'export.

En complément de ces activités industrielles, Jérôme Duprez a exercé les fonctions de Président de l'UIMM Aisne puis de l'UIMM Picardie après fusion entre les trois entités des départements Aisne, Oise et Somme. Il a également été Président de Profluid et d'Europump.

Jérôme Duprez souhaite conforter le Cetim dans ses missions fondatrices qui se traduisent aujourd'hui par un engagement à faire de la mécanique « la première industrie du futur de France » et à faire de l'enjeu de la transition écologique et énergétique une cause majeure.