France-Espagne : une stratégie commune pour surmonter la crise COVID-19

Décryptages
TAILLE DU TEXTE

La France et l'Espagne sont deux pays qui partagent des stratégies et des objectifs communs et dont les relations sont constituées d'une longue tradition de liens économiques, commerciaux et culturels.

La France, en plus d'être l'une principales puissances mondiales, est l'un des principaux clients commerciaux de l'Espagne, représente un pays très attractif pour les entreprises espagnoles, notamment en raison de sa position géographique centre de l'espace économique européen.

Investissements bilatéraux entre la France et l'Espagne

Malgré la crise provoquée par le COVID-19 et selon les données du ministère espagnol de l'Industrie, en 2020, les investissements français en Espagne ont atteint 2 538 millions d'euros, positionnant la France comme le troisième pays ayant le plus d'investissements en Espagne (derrière les États-Unis et le Royaume-Uni), et cumulant de janvier à septembre 2020, des flux d'investissements bruts de 1 068 millions d'euros dans les secteurs les plus stratégiques, tels que les services financiers, le conseil et les technologies de l'information.

Quant aux investissements espagnols en France, ils sont également importants, puisque les entreprises établies en France accumulent un stock d'investissements de 3,1% du total. Selon un rapport 2020 de BUSINESS FRANCE, "l'Espagne est numéro 8 (9e en stock) dans le classement des pays selon le nombre d'opérations d'investissement en 2020, avec 49 projets d'investissement, contre 45 en 2019".

Jusqu'à présent, en 2021, il a été démontré que les investissements français ont considérablement augmenté en Espagne et que de grandes entreprises françaises ont réalisé des opérations clés en Espagne (par exemple, CARREFOUR acquiert 176 magasins de proximité et supermarchés Supersol pour une valeur de 78 millions d'euros et SMART4ENGINEERING a récemment intégré le cabinet de conseil espagnol CAPITOLE, ce qui lui permet d'accélérer son externalisation). En ce qui concerne les opérations Espagne-France, la plus grande transaction en 2021 est l'achat de la société française de tours de téléphonie mobile Hivory par Cellnex pour 5,2 millions d'euros.

Le rapport TTR (Transactional Track Record) du mois d’avril indique que, durant le mois de mai 2021, 47 opérations d'acquisitions de la France vers l'Espagne ont eu lieu, représentant une valeur de 6.531,43 millions d'euros et à l’inverse, 13 opérations d'acquisitions ont eu lieu de l'Espagne vers la France pour une valeur de 5 413,32 millions d'euros.

Stratégie commune pour surmonter la crise COVID-19

En raison de leur étroite relation, la France et l'Espagne travaillent main dans la main pour atteindre leurs objectifs communs, surtout dans le contexte actuel de crise sanitaire, où elles ont l'intention de renforcer leurs liens pour faire face conjointement à la crise causée par le COVID-19, comme l'ont démontré les dirigeants des deux pays, le 15 mars 2021 dernier, lors du sommet franco-espagnol, où le président français et le président du gouvernement espagnol ont convenu de collaborer pour relancer l'économie après la pandémie du coronavirus.

Dans le prolongement de ce qui précède, nous pouvons constater que, malgré la crise sanitaire, les relations commerciales entre la France et l'Espagne ont augmenté, ce qui laisse présager que l'année 2021 pourrait de loin dépasser les années précédentes. Cela se traduit notamment par la volonté de la France d'attirer davantage d'investissements espagnols sur le sol français, notamment dans le domaine de l'hydrogène, des batteries et du numérique, comme l'a déclaré Christophe Lecourtier, Directeur Général de Business France.

Xiomara Jiménez Rodríguez, avocate département M&A. AGM Avocats-Abogados

L'annuaire du Monde du Droit